Vinexpo : réflexions sur un monde du vin en recomposition

Ce qui frappe à Vinexpo, c’est le caractère mondialisé du vin. Tant par l’origine des visiteurs présents (il faudra attendre les chiffres pour en avoir une idée précise) que par celle des exposants. Toute la planète du vin paraît présente. Les grands pays producteurs de vin sont bien représentés (France, Italie, Espagne ; Chili, Argentine, États-Unis pour le Nouveau Monde) mais aussi des pays plus inattendus : le Mexique, le Canada, ou le Japon. Ou la Turquie !

Un caractère globalisé que certaines entreprises n’hésitent pas à afficher.

A l’inverse, certains producteurs privilégient le micro-terroir, le cépage complètement inconnu, ou le caractère unique de leurs vins ou de leurs paysages. Small is beautiful ; le terroir est le nec plus ultra.

La malvoisie noire, un cépage toscan oublié

La malvoisie noire, un cépage toscan oublié.

Le salon lui-même est l’objet d’un jeu planétaire lié aux dynamiques viti-vinicoles. Alors que la London Wine Fair accuse un certain déclin (probablement lié à la perte d’influence du Royaume-Uni dans la longue durée) qui a choqué certains commentateurs anglais (« The Fall of the British Wine Empire » écrit Tim Atkin MW*), le salon allemand Prowein s’affirme comme le nouveau grand salon des vins. Au détriment de Vinexpo.

* MW : Master of Wine. Voir l’article dans Slate.

Le différentiel entre le nombre d’exposants en Allemagne et en France le montre bien. Düsseldorf est devenue la vitrine des vins de la Mitteleuropa, des anciens pays de l’Est, mais aussi du Nouveau Monde.

Cela reste à confirmer, mais il semble qu’à mesure que la planète des vins se globalise, l’Allemagne tende à prendre un ascendant sur le monde. Comme dans d’autres domaines de l’économie. On remarquera aussi l’importance des États-Unis et de la Chine (avec trois salons, dont deux à Hong-Kong).

NB : le cercle pour l’Italie est transparent car le salon associe en fait d’autres salons (huile d’olive, machines).

Le monde des vins connaît de profonds réajustements depuis le milieu des années 1980, date d’apparition des vins du Nouveau Monde sur la scène internationale.

Laisser un commentaire