Archives de catégorie : Musique et vin

Beyoncé Jay-Z, Apes**t et le vin

À moins que vous ne viviez reclus.e ou sur une autre planète, vous n’aurez sans doute pas échappé au lancement du nouvel album de la famille Carter, autrement dit Beyoncé et Jay-Z : Apes**t. Le clip atteint presque 30 millions de vues en quelques jours… Beaucoup d’encre a déjà coulé sur la vidéo tournée au Louvre, et l’interprétation que l’on peut faire des différentes œuvres présentées : La Victoire de Samothrace, la Joconde, ou encore Le Radeau de la Méduse.

Les Noces de Cana, Source : Wikipedia

Curieusement, il en est une qui a été moins repérée par les commentateurs : Les Noces de Cana (1563) de Véronèse. On pourra lire une analyse de l’œuvre et de sa signification sur le site du Louvre. La transformation de l’eau en vin institue l’Eucharistie.

Copie d’écran du Clip Apeshit.

La vidéo montre les convives situés à droite du tableau, puis le vin qui s’écoule depuis une jarre, alors même que Beyoncé chante :

« Sippin’ my favorite alcohol » / En sirotant mon alcool préféré

Vous l’aurez compris, ce n’est autre que le vin.
On pourrait certainement écrire beaucoup de choses sur la double mise en abîme : Beyoncé évoquant le vin au XXIe siècle à travers une œuvre présentant une scène biblique dans une fête vénitienne… Je ne m’y risquerais pas, à votre grande déception. Mais j’attire plus simplement votre attention sur la « passion » – terme biblique s’il en est… – de cette artiste pour le vin. On l’avait déjà vue chanter dans une coupe géante de Champagne dans la vidéo de Naughty Girl, vidéo dans laquelle coulent à flot le Cognac et le vin pétillant.

Source : Copie d’écran du clip Naughty Girl.

Plus récemment, elle vantait les mérites d’une marque de Cognac, d’Ussé (chanson Sorry de l’album Limonade, clip vu 265 millions de fois en juin 2018). Un partenariat entre son mari et Bacardi

Puis d’un Champagne : Ace (chanson 6 Inch, de Limonade).

Ace, la cuvée « Ace of Spades » (as de pique) d’Armand de Brignac direz-vous ? Et bien oui, la marque de Champagne que Jay-Z a achetée en 2006 à la suite de propos jugés racistes de la part de la maison Roederer.

Une belle publicité faite par le couple, puisque le rappeur en fait aussi la promotion dans ses chansons, comme dans Show Me What You Got. Image-t-on la visibilité que ces deux stars ont pu donner à une sombre marque de Champagne…

Et de manière générale, au Champagne, au Cognac, et au vin. Que le vin redevienne trendy n’a rien de surprenant avec l’engouement qui est celui des Américains pour cette boisson. Je l’avais déjà évoqué à propos du cinéma, ou du rap et du R&B. Et il y a fort à parier que le renouveau de la consommation du vin auquel on assiste en France chez les jeunes doive beaucoup à la musique, à la littérature et au cinéma américain.

Le soft power américain redonne vie au vin.

Les jeunes et le vin, un frémissement ?

Les données sont passées complètement inaperçues, mais une étude de France Agrimer montre un renouveau de la consommation du vin chez les jeunes français. Déjà depuis quelques années pour les 15-19 ans, et depuis moins longtemps pour les 20-24 ans, les courbes s’inversent.


Source : France Agrimer, Etude quinquennale 2010 sur la consommation de
vin en France
, 27 novembre 2012.


Source : France Agrimer, Etude quinquennale 2010 sur la consommation de
vin en France
, 27 novembre 2012.

Après des années d’érosion de la consommation du vin chez les jeunes, la tendance est à la hausse. Il est certes difficile de savoir ce qu’il en sera demain, la tendance peut s’annuler.

Mais, car il y a un mais, on notera que les chiffres portent sur les consommateurs réguliers (c’est-à-dire ayant une consommation journalière ou presque journalière, posant certainement un problème de santé publique pour des adolescent…), ce qui traduit sans doute un certain enracinement de la pratique. En outre, cela s’inscrit dans un mouvement de fond : le vin a globalement bonne presse dans nos sociétés, et si l’on boit certes moins, on boit mieux. A l’encontre d’un texte paru dans Le Monde (28 mai 2004), j’avais réagi en évoquant un nouvel amour du vin ! Pour Jancis Robinson, le vin est même devenu « glamour ».

Pour les jeunes, il semble que l’on puisse évoquer un phénomène mondial. Aux États-Unis, les plus jeunes ou la génération Millenium s’intéressent vivement au vin. Et tous les médias qui s’adressent à ces jeunes ou moins jeunes présentent fréquemment du vin. Il existe des variantes, mais le discours autour de cette boisson est plutôt positif, que ce soit à travers les mangas (Les Gouttes de Dieu, et Sommelier), les films (Friends with Kids), les séries TV ou encore la musique.

Un extrait de la Série TV Homeland (Saison 1 épisode 10 à 31′)

Une bouteille de vin chilien, de l’entreprise Concha y Toro.

Encore une vidéo très à la mode avec du Cognac à la 2’20 minute :

Tiens tiens, on retrouve Robin Thicke sur le site de Rémy Martin :

Copie d’écran du site faite le 18 octobre 2013.

Croyez-vous qu’il y ait un gros contrat derrière ? D’ailleurs, la version « non censurée » de la vidéo fait référence à tout autre chose…

Toujours est-il que le vin est devenu omniprésent dans l’univers médiatique des jeunes et des trentenaires.

Du Cognac au Yak : pass the Courvoisier !

Chaque seconde, cinq bouteilles de Cognac sont vendues dans le monde. En 2011, plus de 50 millions de bouteilles ont été vendues aux États-Unis, dont les trois quart ont été consommées par les Afro-Américains. Comme avec le Champagne ou le muscat (Moscato, plus récemment), de nombreux rappeurs font référence à l’alcool charentais. Une publicité mieux acceptée à Cognac qu’à Reims

La vidéo la plus connue ? « Pass the Courvoisier » (2002, visionnée plus de 8,5 millions de fois sur You Tube).

De nombreuses raisons ont pu être invoquées pour comprendre cet engouement pour le Yak. Contre-culture, signe extérieur de richesse, ivresse rapide.
Et puis le rôle des stars du rap ou du R&B entretient le phénomène. Avec Beyoncé par exemple ; on remarquera les bouteilles de Champagne ou de Cognac sur les tables de la boîte de nuit.

Une autre hypothèse, à confirmer : le film Scarface (1983), référence culte dans la communauté afro-américaine. Il semble bien que le personnage joué par Al Pacino consomme du cognac à la fin du film.