80e anniversaire de la fin de la Prohibition (1919-1933)

Le 5 décembre 1933 marque la fin de la Prohibition aux États-Unis. 80 ans plus tard, ce pays est certainement devenu le 1er consommateur mondial de vin. C’est dire la croissance vertigineuse de la consommation de vin, à l’inverse de ce qui apparaît en Europe. J’ai déjà évoqué ce point à plusieurs reprises, ici et .

Or, ce qui est le plus surprenant, c’est de voir combien l’espace américain est toujours marqué par les conséquences de cette période de prohibition des alcools.

Il y a encore peu de temps, l’autorité chargée de contrôler la vente d’alcools dans l’État de New York (New York State Liquor Authority) a demandé au caviste Wine Library, détenu par le célèbre Gary Vaynerchuk, de cesser ses ventes par correspondance vers cet État. Le magasin est effectivement situé dans le New Jersey, à quelques kilomètres de la frontière de l’État de New York, mais juste à la limite de l’agglomération (26 km de Manhattan à vol d’oiseau…).

Un comble dans ce pays si libéral d’un point de vue économique. Dr Vino, c’est-à-dire Tyler Colman, considère que les 50 Etats correspondent à 50 nations souveraines (Wine Politics, p. 89). Et en effet, à l’échelle fédérale, les États-Unis sont une mosaïque de territoires aux réglementations bien différentes. Les déboires d’Amazon, qui avait essayé à plusieurs reprises de pénétrer le marché du vin, étaient en partie expliquées par la configuration cloisonnée du territoire américain. A l’heure d’Internet !


Source : Free the Grapes!

Un groupe de pression existe depuis 1998 qui cherche à modifier le maquis de lois : Free the Grapes! La carte interactive qu’il propose est intéressante.

Elle tend à se simplifier dans le temps.

Gageons que la littérature et le cinéma américains continueront à être profondément inspirés par cette période si particulière. On trouvera une liste de films ici. Et une scène mémorable du film de Billy Wilder Certains l’aiment chaud / Some Like It Hot (1959) avec Tony Curtis et Marilyn Monroe. Celui-ci feint d’être insensible aux femmes. Champagne, séduction, en pleine Prohibition.

Référence : COLMAN, Tyler, 2008, Wine Politics. How Governments, Environmentalists, Mobsters, and Critics Influence the Wine We Drinks, Berkeley, University of California Press, 186 p.

Laisser un commentaire